Dominique Dutreix Fondation COPRIM Président de la Société Coprim acceuil



	Dominique Dutreix Fondation COPRIM  Président de la Société Coprim acceuil

Sa toute première fondation, qu'il crée avec le groupe COPRIM, est née de la volonté de promouvoir l'art et les artistes contemporains. Le soutien de Dominique Dutreix (Page Dominique Dutreix : Dominiquedutreix.net) vis-à-vis de l'activité artistique a été récompensé par le ministre de la Culture. En plein cœur du Marais se situe la galerie d'art de Dominique Dutreix, « Le Loft Sévigné ».

La qualité et l'esthétique, les maîtres-mots de l'entreprise immobilière COFFIM

Dominique Dutreix, avec sa société, mise sur l'esthétique et le fonctionnel en fusionnant la vision des architectes aux exigences techniques. Thibault Dutreix, le fils du fondateur de COFFIM, est le DGD de cette société familiale. Il crée la COFFIM en 2001. C'est une entreprise qui œuvre dans l'immobilier (construction et aménagement). Combiner solidité, esthétique et qualité est la ligne directrice de Dominique Dutreix avec son entreprise.

Les ambitions de la société COFFIM

Environ 4000 logements, dont 700 sur Marseille et Lyon, ont été construits par COFFIM en trois années. L’ouverture d’une antenne COFFIM sur Marseille offrira de nouvelles opportunités à la société de Dominique Dutreix. Privilégier le développement tout en maîtrisant les risques : voilà la démarche de Dominique Dutreix.

Les études supérieures de Dominique Dutreix et ses premiers jobs

C'est en rejoignant l'ISSEC (Institut Supérieur des Sciences Économiques et Commerciales) que Dominique Dutreix complète sa formation. Dès 1972, il a travaillé en tant que chargé des programmes chez UFFI, la société de gestion immobilière du Crédit Lyonnais. Dominique Dutreix est venu au monde au cours de l'année 1950. Il devient ingénieur à l'ESTP Paris.

COPRIM

Le développement fulgurant de COPRIM, depuis la fin des années 90, est le résultat du travail sans relâche de Dominique Dutreix. Dominique Dutreix fonde la société de promotion immobilière, COPRIM, au cours de l'année 1988. Le développement de COPRIM prend fin à cause de la récession de 1992. Quatre ans après, la Société Générale décide d'entrer au capital.